Quelle est l’obligation du gestionnaire locatif ?

Quelle est l’obligation du gestionnaire locatif ?

Il n’est pas rare de voir un propriétaire confier la gestion de ses biens immobiliers à une agence. Généralement, l’idée est de s’exempter des contraintes afférentes. Par contre, cette tâche implique des obligations au professionnel mandaté. Aussi, les responsabilités de ce dernier peuvent être engagées dans certaines conditions. Découvrez tous les détails.

Rechercher un locataire

L’une des obligations d’un gestionnaire locatif est de trouver un occupant. Il doit déployer tous les moyens nécessaires pour atteindre son objectif le plus rapidement possible. Le professionnel peut se servir des réseaux sociaux pour faire des annonces. Il peut également recourir à plusieurs sites spécialisés si le besoin se fait sentir.

A lire en complément : Comment ne pas se faire avoir lors d'un achat immobilier ?

Les journaux sont aussi disponibles pour lui apporter un coup de main en contrepartie de frais de publication. Par ailleurs, l’agence immobilière est tenue de donner la description détaillée avec des photos à l’appui du logement. Les informations doivent être vraies sous peine d’être traduite en justice par l’acquéreur.

Vérifier la solvabilité du locataire

Le professionnel mandaté doit impérativement vérifier la solvabilité du locataire. Pour ce faire, il doit prendre toutes ses précautions pour identifier la fiabilité de l’intéressé. Cela passe par :

A voir aussi : Investir dans l'immobilier avec la loi Denormandie

  • l’organisation des visites ;
  • l’examen des anciens paiements de la personne ;
  • le tri des candidatures.

L’agence doit effectuer son choix en fonction des critères bien définis et qui lui paraissent les plus pertinents. Dans ce cas, elle doit permettre à chacun de jeter un coup d’œil sur les lieux pour voir si l’environnement est adapté aux besoins de potentiel locataire. Elle a l’obligation d’évaluer les dossiers fournis par ce dernier et de prendre en considération la caution qu’il propose.

Rédiger le contrat de bail et être réactif

La responsabilité du gestionnaire d’un logement est aussi de rédiger le contrat de bail. Celui-ci doit mettre en exergue tous les points importants liés à l’occupation de la maison. Il doit notifier les préavis, les conditions de réparation et de sortie, etc. L’essentiel est de permettre au locataire de ne pas avoir de mauvaises surprises.

Une fois que le candidat prend connaissance des différents éléments, il signe l’accord de bail. Ensuite, le professionnel lui remet la clé tout en vérifiant si l’élu a bien souscrit à une assurance. Dans le cas contraire, l’occupant doit conseiller une option de garantie d’échéances impayées.

Le gestionnaire locatif doit effectuer des diagnostics courants requis par la législation. Cela vise à rester informé des changements de loi dans le domaine immobilier. Par ailleurs, il doit être en contact avec le locataire pour répondre au moindre besoin de ce dernier.

Percevoir les loyers et informer le propriétaire

Le gestionnaire locatif est tenu de percevoir les loyers. Cette tâche doit être régulière et à la date indiquée sur le contrat. Sa responsabilité peut être engagée lorsqu’il accuse de retard par exemple. Pour cela, il doit trouver un système de prélèvement automatique.

En cas d’impayé, il peut transmettre un préavis afin de rappeler à l’occupant le défaut de paiement. Lorsqu’un litige se présente, il doit agir en justice pour résoudre rapidement le problème.

Le propriétaire doit être informé de tout ce qui se passe. Le professionnel ne doit donc pas manquer à cette obligation. Le mandant peut rompre le contrat quand il fournit les preuves des fautes graves que l’agence a commises.