Famille

Comment savoir où est enterré un ancêtre ?

6Views

Un cimetière est un lieu funéraire qui sert de dernière demeure à nos ancêtres et proches disparus. Ainsi vous pourriez vous rendre en ce lieu pour vous recueillir sur la tombe de ce dernier. Mais comment procéder quand vous n’avez aucune idée de l’endroit où votre ancêtre est enterré ?

Faites une recherche dans les documents familiaux

Vous avez besoin d’une information, d’un indice ou d’une piste avant de démarrer une quelconque recherche. Pour cela il est important de repartir à la source de votre famille pour recueillir le maximum d’informations (nom, prénom, année de naissance, année de disparition…). 

A découvrir également : La meilleure façon d’assister un proche malade

Dès lors que vous réunissez les papiers familiaux, albums et autres, commencez par travailler. Il faudra établir des liens, faire des déductions et si possible reconstituer les faits.

Vous pourriez également rechercher les actes de décès, les faire-part de décès ou de mariage. Cela va vous permettre d’identifier plus facilement vos ancêtres. Montrez vos résultats aux personnes âgées de votre famille et posez vos questions.

A découvrir également : Devenir parent en France n’est plus une priorité

Explorer les bases de données sur internet

Aujourd’hui une grande partie des registres civils datant du 19e siècle au 21e siècle sont disponibles sur internet. En plus de cela les informations mises en ligne sont accessibles à tous. Pour cela il vous suffit de taper sur Google « registre d’État civil suivi du département » et le tour est joué. Vous pourriez également vous rendre sur le site francegen.web.com qui vous renseigne sur les divers départements ayant mis leurs registres en ligne. 

La seule chose à faire c’est de fouiller la base de données dès que vous avez un temps libre. Il peut s’agir des soirs ou des journées du weekend. Grâce à cette innovation, vous n’avez plus besoin de beaucoup vous tracasser.  Aussi, l’accès via internet des registres civils évite les déplacements inutiles. 

Rapprochez-vous de certaines associations 

Les communautés de généalogie existent un peu partout en France et vous proposent différents services. Ils organisent des formations sur la généalogie, les méthodes de liaison et aussi des cours de paléographie. Elle organise aussi des congrès tous les deux ans dans les départements de la France.

Ces associations sont en possession d’une liste de patronymes déjà étudiés et d’autres informations nécessaires tels que les transcriptions des registres d’État civil, les actes de décès… Des informations qui vont rapidement vous mettre sur les bonnes pistes. Sans oublier qu’il y a possibilité de rencontrer des personnes ayant le même objectif que vous (recherchez un ancêtre commun).

Parcourir les archives

Cette méthode bien qu’elle soit lente et épuisante peut vous aider à obtenir de vraies informations, les seules à garantir une véritable filiation. Ainsi vous pouvez commencer par fouiller les documents de la mairie des communes concernées. Si en faisant cela vous n’avez aucune information de taille, choisissez alors un autre chemin.

Il s’agit d’avoir recours aux archives paroissiales, c’est-à-dire les registres paroissiaux, les actes de baptême, les actes de mariage, les actes de décès et si possible les actes de sépulture. Tous ces documents sont tenus par le curé de la paroisse, ce dernier saura vous guider et vous accompagner dans vos recherches.

Visitez les cimetières

 

Show Buttons
Hide Buttons