Comment calculer la plus-value sur une vente immobilière 
Immo

Comment calculer la plus-value sur une vente immobilière ?

54Views

Même si le secteur de l’immobilier fait actuellement partie des plus rentables, il n’en demeure pas moins que ce dernier présente des contraintes. Lorsque vous souhaitez vendre votre bien immobilier, il devient de ce fait important de bien analyser tous les risques afin de s’assurer de la rentabilité de ce projet.

Après l’acquisition d’un bien immobilier, plusieurs éléments lui permettent d’avoir une valeur qui au cours des années, vous permettra de le revendre plus cher. La plus-value est donc cette différence entre le prix d’achat et le prix de revente. En effet, l’état prélève un impôt sur la plus-value de vente immobilière et la taxation se calcule selon différentes modalités. Pour calculer la plus-value sur votre vente immobilière, voici les critères à prendre en compte.

A voir aussi : Bien immo : comment bien être assuré ?

Les étapes pour déterminer la plus-value sur une vente immobilière

La plus-value représente la différence entre le prix de vente et le prix d’achat ou la valeur déclarée si le bien a été acquis par donation ou succession. La plus-value immobilière est soumise aux prélèvements sociaux et c’est le notaire qui se charge de la calculer et de procéder à la collecte de l’impôt lors de la vente du bien immobilier. Pour la calculer, il faut prendre en compte des impôts sur le revenu lorsqu’il s’agit :

  • d’un échange de biens, partage ou apport en société.
  • de la vente d’un bien immobilier (appartement, maison, terrain),
  • de la vente ou transmission des droits attachés au bien immobilier (servitudes),
  • de la vente par l’intermédiaire d’une SCI ; société civile immobilière non soumise à l’impôt sur les sociétés ou d’un fonds de placement dans l’immobilier

calcul immo

Le calcul du prix de cession

Le calcul du prix de cession se fait sur base du prix réel déclaré dans l’acte de vente. Ce prix doit être ensuite réduit des frais de cession et taxes tels que la TVA, les frais d’agence, le prix des diagnostics immobiliers et les frais de la main levée de votre hypothèque.

A voir aussi : Gros plan sur le métier d'assureur immobilier

Calcul du prix d’acquisition

Le prix d’acquisition pour sa part se constitue ; du prix d’achat, des frais d’acquisition (le montant des frais d’acquisition se calcule par rapport aux frais réels justifiés ou sinon, par rapport à un forfait de 7,5 % du prix d’achat.) et des dépenses de construction, rénovation, agrandissement, reconstruction.

Cependant, ces critères ne sont valables que si vous n’avez pas initialement bénéficié d’aide sur vos impôts pour ces travaux (notamment, un crédit d’impôt pour vos travaux ou une réduction de vos impôts fonciers dans le cadre d’un investissement locatif).

Certes, un forfait de 15 % du prix d’achat peut également s’appliquer après 5 années de possession en remplacement des frais réels justifiés par des factures. Mais tous les coûts de votre financement immobilier ne seront pas pris en compte.

Avec ces critères, vous êtes sûr de faire une bonne estimation de votre plus-value. L’imposition sur les plus-values immobilières a subi plusieurs modifications au cours de ces dernières années. Ainsi, à partir de 2021 toute plus-value réalisée sur votre résidence principale est totalement exonérée d’impôt.

Show Buttons
Hide Buttons