Actualité

Il y aura moins de laboratoires pharmaceutiques dans le monde fin 2018. Voici pourquoi

5Vues

Ce début d’année 2018 a été particulièrement marqué par 4 grandes acquisitions dans le domaine pharmaceutique dont le plus marquant est Bioverativ par le laboratoire français Sanofi pour la coquette somme de 9 milliards d’euros. Il faut dire que cette course aux achats devrait se poursuivre pour les années à venir et ceci s’explique par plusieurs raisons. Les voici.

Le marché pharmaceutique se consolide

Les dernières évolutions du marché pharmaceutique indiquent clairement qu’il est en train de se consolider avec comme dernier événement l’achat de Flatiron Health, une startup spécialisée dans les cancers pour un montant de 1,9 milliard de dollars. Et le mois dernier, le groupe français Sanofi a réussi à réaliser deux acquisitions : Bioverativ, spécialiste des maladies du sang pour 9.3 milliards d’euros et la biotech belge Ablynx pour la somme de 3.9 millions d’euros. En effectuant ses rachats, l’objectif de Sanofi est clair : se renforcer durablement sur le créneau des maladies rares. Pendant ce temps, ses activités sur le diabète continuent de souffrir intensément de la concurrence des médicaments génériques, surtout aux États-Unis.

La course aux acquisitions est lancée

Aujourd’hui, tout laisse croire que la course aux acquisitions est désormais lancée dans le secteur pharmaceutique. Plusieurs raisons mènent à cela : les acheteurs américains sont bien plus réguliers et cèdent plus aux achats compulsifs. Ce qui les différencie des Européens. La course vers les acquisitions risque aussi de se poursuivre au regard des nouvelles réformes fiscales qui ont été effectuées aux États-Unis. Celles-ci impliquent, entre autres, une très grande réduction du taux d’impôts sur les sociétés qui va passer de 35 à 21%. Ce sont des mesures qui vont permettre de rapatrier tout l’argent qui a été stocké à l’étranger vers les.

Par ailleurs, avec la fin prochaine du brevet de la plupart des laboratoires, ceux-ci devront sans doute penser à réaliser des acquisitions afin de dynamiser leur secteur.

Quelles sont les cibles potentielles de ces acquisitions

Pour les cibles potentielles de ces futures acquisitions, nous avons toutes les entreprises possédant des technologies très disruptives, comme Select Informatique ou le spécialiste des cancers Juno Therapeutics. Aujourd’hui, les géants de la pharmaceutique ne peuvent pas démarrer de zéro pour ce type de traitements. Ils essayent alors de racheter les boites les plus développées dans le domaine. Le rachat se fait souvent au moment où produit arrive sur le marché. Les risques sont alors moindres.

Show Buttons
Hide Buttons