Dans un contexte économique en pleine déprime, les Français aiment bien décompresser au niveau des parcs d’attractions. C’est sans doute ce qui explique le regain d’activité des différents centres de loisirs à travers le pays. Cette affluence se justifie aussi par le fait que les parcs d’attractions ont pu renouveler leur offre au fil des années. Zoom sur un succès qui ne fait que des heureux.

Les Français s’amusent chez eux

Avec une météo certes capricieuse, mais assez clémente ces dernières années, les Français se sont recentrés en Hexagone. Il s’agit d’un facteur essentiel des nombreux investissements que nous voyons depuis quelques années dans les parcs d’attractions. En effet, certains entrepreneurs ont pris le risque d’investir dans un secteur à fort potentiel. Aujourd’hui, plus de 79% des parcs d’attractions en France ont vu leur fréquentation augmenter. Leurs recettes ont alors augmenté et ceci se traduit par l’employabilité dans la zone. Bref, le secteur des loisirs a misé sur une politique de l’offre qui semble porter ses fruits, notamment au niveau local. Chaque euro investi se traduit par 3 euros supplémentaires d’investissement au niveau local.

Un secteur qui se dynamise

Si vous connaissez Festyland, un petit parc de loisirs qui a attiré plus de 250.000 visiteurs en une seule année, vous saurez que le secteur est en train de se dynamiser. En effet, le parc d’attractions a réalisé plus de 25% de chiffres d’affaires durant l’année 2017. Bien entendu, cela n’a rien à voir avec Disneyland, le champion hors catégorie, ou encore les parcs d’attractions français (Puy Du Fou en Vendée, le Parc d’Astérix ou encore le Futuroscope). L’ensemble de ces parcs semblent reprendre de l’élan et proposent des attractions pour toutes les tranches d’âge. D’ailleurs, ils investissent de plus en plus et soignent leurs prestations.

Un succès promis cette année

Le succès des parcs d’attractions que nous avons pu observer en 2016 et 2017 va naturellement se poursuivre pour 2018. En effet, les promoteurs sont en train de cibler leurs investissements, d’améliorer leurs services et surtout de développer leurs services. Ce qui encourage de plus en plus les Français à opter pour le tourisme hexagonal, car les parcs d’attractions leur offraient tout ce dont ils avaient besoin. Le seul frein, c’est que cette nouvelle année ne devrait pas offrir beaucoup de ponts lors des week-ends. Cependant, cela ne devrait pas vraiment modifier la tendance qui est déjà bien ancrée.