Comment fonctionne un triac ?

Comment fonctionne un triac ?
Le triac est un composant électronique qui sert à contrôler le courant. En gros, il peut agir comme un interrupteur pour un transistor. Mais, ce composant le fait en courant alternatif contrairement au transistor qui le fait en courant continu.

Le triac est défini comme un commutateur CA (courant alternatif) à 3 bornes qui est différent des autres redresseurs contrôlés au silicium en ce qu’il peut conduire dans les deux sens (semi-conducteur bidirectionnel). Si le signal Gate appliqué est positif (+) ou négatif (-), il permet au courant de circuler.
En effet, ils sont utilisés pour commuter et contrôler l’alimentation CC (courant continu). Il existe sur le marché, des triacs d’une puissance maximale de 16 kw.

Découvrons plus exactement à travers cet article, comment fonctionne un triac ?

Comme ça marche ?

Le fonctionnement de ce composant est assez simple à comprendre, puisqu’il possède trois bornes, deux anodes et une grille ou mieux connu en anglais sous le nom de gate. Dans les anodes, le courant alternatif est placé avec l’élément à contrôler, que ce soit un moteur, une lampe, un four, etc.

A lire en complément : Granulométrie laser : les clés pour choisir les appareils

De plus, cela peut être tout ce qui fonctionne avec du courant alternatif. Une fois que nous avons mis un courant à l’intérieur de la borne d’entrée, il est activé pour agir comme un interrupteur fermé. Pour le désactiver, il suffit de retirer le courant de l’ensemble du circuit.

Le fonctionnement du triac est très similaire à celui d’un transistor puisque pour activer ces composants vous devez dépasser le courant de seuil dans la borne de grille.

Lire également : Comment trouver un emploi à Perpignan ?

Les composants d’un triac

Comme nous l’avons mentionné précédemment, le triac dispose de 3 bornes, qui sont 2 anodes et une porte. Le symbole du triac correspond à deux diodes connectées en pont redresseur l’une à l’envers l’une de l’autre, seules ces diodes sont particulières car elles sont configurées par 2 matériaux P et 4 matériaux N.

Applications

Bien que son fonctionnement soit facile à comprendre, les applications du triac résident dans l’allumage ou l’extinction de tout appareil fonctionnant en courant alternatif, tel que : commande d’éclairage, variateur de lumière, commande de moteur, etc.

Il est également possible de l’utiliser pour contrôler la vitesse d’un moteur en l’allumant et en l’éteignant des milliers de fois pour diminuer sa vitesse. C’est ce qu’on appelle la modulation de largeur d’impulsion ou PWM en anglais.

Avantages de l’utilisation d’un triac

L’utilisation du triac regorge de plusieurs avantages. Entre autres avantages, on peut citer :

  • conduire à 360º par cycle, ce que le SCR ne peut pas faire.
  • pas de rebond de contact.
  • Aucun arc électrique ne se forme si les contacts sont partiellement ouverts.
  • Ils sont plus rapides que les interrupteurs mécaniques.
  • Le contrôle du courant dans ces appareils est plus précis.

Comme vous venez de le voir, l’utilisation d’un triac présente plusieurs avantages. Pour avoir davantage d’informations sur son fonctionnement, nous vous invitons à visiter un site en ligne spécialisé.