Avocats : le barreau de Marseille lance son incubateur d’innovation juridique

Avocats : le barreau de Marseille lance son incubateur d’innovation juridique

Les nouvelles technologies, les nouvelles formes de crimes, les évolutions du métier d’avocat sont autant de secteurs où les avocats de France ne sont pas encore complètement à jour. Dans la ville de Marseille, un nouvel incubateur a été mis en place afin de permettre à ces professionnels du droit d’en apprendre en peu plus sur leur métier et sur ses différentes évolutions. Cet article fait le point.

Des changements que l’on ne saurait ignorer

Aujourd’hui, on ne saurait ignorer les différents changements que l’on a pu constater jusque-là dans le domaine juridique. En effet, la transformation digitale et l’innovation juridique sont devenues incontournables. Dès lors, il est nécessaire pour l’avocat de de
http://avocat-travail-marseille.fr reprendre sa place dans ce « nouveau marché » du droit.

A lire également : Les maillots de bain tendances

Selon Geneviève Maillet, bâtonnier du barreau de Marseille depuis 5 ans, cette évolution est plus que nécessaire, elle est incontournable. D’ailleurs, c’est sous son impulsion que le projet de l’incubateur de Marseille a vu le jour et a été lancé le 27 mars 2017. Selon, Me Maillet, cela semble être un pari fou, mais si l’on sait qu’il existe une réelle expérience de partage de compétences numériques, la création de cet incubateur sera sans doute avantageuse. En effet, il s’agit tout simplement de la réalisation d’une expérimentation vieille de 20 ans et qui, de surcroît, se trouve aujourd’hui en parfaite adéquation avec une société en pleine révolution sociale.

Le respect de la déontologie au cœur de cet incubateur

Le respect de la déontologie est au cœur de la mission de cet incubateur. En effet, son rôle est de faciliter l’accès au droit en utilisant les nouvelles technologies et surtout de sensibiliser les avocats aux enjeux de la transformation digitale. L’objectif, c’est de leur permettre de mieux, s’ils le souhaitent, se faire accompagner dans cette démarche.

Lire également : Pas de traduction des revendications, pas de protection en France

L’incubateur a aussi pour vocation de piloter le travail de réflexion et d’action de termes d’innovation au sein de la profession et plus particulièrement dans le monde du droit. La structure reste alors ouverte aux avocats comme aux magistrats, un peu comme aux Legaltech. Son objectif est surtout de s’ouvrir au monde de l’entreprise à travers le positionnement de l’avocat comme étant un acteur incontournable de l’économie.

Cet incubateur est surtout placé sous l’égide de la Commission « Communication et Numérique » et la structure s’inscrivent le plus souvent dans une démarche nationale.