Santé

Et si Zika disparaissait dans 2 ans ?

40Vues

L’épidémie qui avait tenu toute la communauté scientifique en haleine pourrait bientôt disparaître. C’est en tout cas ce que laissent croire la plupart des chercheurs sur cette maladie aux conséquences désastreuses. Cette affirmation est surtout le résultat d’une étude qui a été publiée la semaine dernière par des scientifiques britanniques. Depuis plusieurs mois, l’épidémie de Zika en Martinique continue de décroître à une vitesse folle. On s’attendait tous à ce qu’elle soit définitivement éradiquée en fin 2016, mais ce n’est pas vraiment le cas. Cependant, les perspectives que nous avons reçues quant à l’évolution de l’épidémie sont plus que rassurantes.

Une étude publiée dans la revue Science

Selon une récente étude qui a été publiée le jeudi 14 juillet 2016 dans le magazine Science, la fin de l’épidémie Zika est imminente dans toute l’Amérique Latine d’ici 2 à 3 ans. En effet, les scientifiques de l’impérial College à Londres, auteurs de cette étude laissent entendre cette hypothèse en se basant sur un modèle mathématique. En effet, si l’on sait que le virus ne peut pas infecter une personne plus de deux fois grâce système d’anticorps, l’épidémie de Zika a atteint un stade où il existe trop peu de personnes n’ayant pas été infectées. Dès lors, il est impossible que la transmission se poursuive. Les différents laboratoires du monde, notamment http://biolab-martinique.fr/, sont en ce moment à la recherche d’un vaccin efficace. D’ailleurs, plusieurs tests ont déjà été effectués avec succès sur plusieurs personnes dans le cadre d’un vaccin.

Une fin d’ici 2 ans

Selon cette étude, la fin du virus Zika est prévue, selon les estimations, d’ici 2 ans. En effet, c’est une période durant laquelle l’épidémie sera en fin de cycle et les personnes ne pourront plus être infectées. Dès lors, il n’y aura presque plus de cas de transmission, notamment en Amérique latine. En ce moment, ce que redoutent la plupart des scientifiques, c’est que ce virus réapparaît dans d’autres zones du monde, notamment en Afrique où il a été signalé au Cap-Vert et en Guinée Bissau. Les îles du pacifique et de la mer indienne sont aussi des endroits propices au développement de cette maladie. D’ailleurs, plusieurs cas de Zika y avaient déjà été recensés dans les années 70. Quoi qu’il en soit, cette épidémie qui a été cauchemardesque pour plusieurs scientifiques à cause de ses effets sur le fœtus ne sera plus qu’un mauvais souvenir d’ici quelques années.

Show Buttons
Hide Buttons