Les questions les plus complexes du Code de la route

Les questions les plus complexes du Code de la route

L’examen du code est la première étape que vous avez à passer avant d’obtenir votre permis de conduire. Lors de cet examen, vous devez répondre à 40 questions sur les 10 thématiques du Code de la route. Pour réussir votre épreuve, vous devez apprendre à déjouer toutes les questions pièges. Découvrez les questions les plus difficiles que vous allez rencontrer à l’examen du code.

Quels sont les points importants à considérer en répondant à une question ?

Pour passer le code, vous devez donner 35 bonnes réponses sur les 40 questions posées. Les questions portent sur des photographies ou des vidéos de situations de conduite. Face à une question difficile, voici comment procéder :

A lire en complément : Pourquoi solliciter le traitement téflon ?

  • Analysez soigneusement la photo ou la vidéo dans les moindres détails ;
  • Vérifiez toujours le rétroviseur ;
  • Notez l’environnement immédiat de la voiture et observez l’habitacle ;
  • Repérez le marquage au sol ;
  • Notez les panneaux de signalisation ;
  • Etc.

En lisant la question, repérez ce qu’on veut mettre en avant.

Quels sont les types de questions difficiles à l’examen du code ?

Certaines questions nécessitent une lecture stratégique ainsi qu’une grande concentration. Vous devez noter chaque détail et l’interpréter correctement. Voici les questions-pièges que vous allez rencontrer :

A lire également : Bien choisir ses pneus c’est choisir la sécurité

  • Les questions où vous êtes dans la peau du conducteur. Il s’agit de mise en situation où vous êtes le conducteur. Le support peut être une photo ou une courte vidéo. Lisez la question afin de bien la comprendre, puis repérez un élément perturbateur. Nous parlons ici :
  • De la localisation du véhicule ;
  • Des limites de vitesse ;
  • De la signalisation ;
  • De la météo et de la visibilité ;
  • De l’aperçu dans le rétroviseur ;
  • Du tableau de bord ;
  • Des voyants qui sont allumés ;
  • Etc.
  • Les questions à réponses multiples, qui comprennent obligatoirement une réponse fausse. Vous pouvez cocher une ou plusieurs réponses en fonction de la question.
  • Les questions qui requièrent de l’observation. Comme pour toute question difficile, vous devez relever les détails pertinents, les éléments perturbateurs ainsi que les informations utiles. Il faut savoir que l’examen théorique du code cherche à mettre en avant les capacités d’observation et de déduction du candidat ;
  • Les questions en 2 parties. Pour traiter ce type de question, vous devez lire entièrement les 2 parties. Vous n’obtenez le point que si vous répondez correctement aux 2 parties ;
  • Les questions contenant des adverbes tels que « obligatoirement », « exclusivement », etc. Il faut être vigilant avec ce genre de question qui peut contenir un piège. Considérez bien le contexte avant de répondre.

Quelle vitesse doit adopter un conducteur novice ?

Il faut faire attention avec cette question, car elle ne se rapporte pas aux limitations d’usage. Il s’agit notamment de :

  • Limiter sa vitesse à 110 km/h sur autoroute ;
  • Se limiter à 80 km/h sur route.

Un conducteur est considéré comme novice durant les 3 années qui suivent l’obtention de son permis de conduire.

Pourquoi est-il important de faire la différence entre les termes « devoir » et « pouvoir » ?

Il existe une différence majeure entre les termes « je dois » et « je peux ». Ils font référence à l’obligation et à la possibilité d’effectuer une action sur la chaussée. Vous devez répondre selon les règles en vigueur dans le Code de la route. Par exemple, vous devez respecter la priorité à droite. N’oubliez pas d’observer le rétroviseur intérieur et les rétroviseurs extérieurs. Ils vous donnent des informations importantes sur les usagers qui vous suivent et sur les actions que vous devez entreprendre.

Quels sont les rudiments de l’écoconduite ?

Le Code de la route met en avant la conduite responsable. Ainsi, vous devez connaître les principes de l’écoconduite. Celle-ci encourage les conducteurs à consommer le moins de carburant possible. Pour conduire de façon responsable, il faut rouler calmement, freiner en rétrogradant ou encore couper le moteur en situation d’attente. Cette dernière peut s’agir d’une file d’attente à une station d’essence.

Dorénavant, vous avez un aperçu des questions les plus difficiles à l’examen du code. En vous préparant rigoureusement, vous n’aurez aucune difficulté à y répondre.