L’inauguration avait été annoncée après 5 mois de travaux et une réelle volonté de mutualiser ses services. Le président Francis Charvet a réussi à inaugurer ce qui s’apparente au premier parking de covoiturage du territoire de la CCPR. Lors de la réalisation de ce nouveau parking, on a pu voir la participation de Vinci Autoroutes, les départements d’Isère, de l’Ardèche et de la Dôme. On a aussi noté la participation de la communauté de communes du territoire de Beaurepaire et du pays roussillonnais.

Un parking pour répondre aux besoins de mobilité

La construction de ce parking a été voulue pour faire face aux besoins de mobilité des populations qui souhaitent partager leurs véhicules pour des trajets domicile-travail au quotidien ou de trajets loisirs durant les week-ends. Si l’on sait que le nombre d’utilisateurs de ce type de service augmente de jour en jour, la ville de Chanas a été choisie pour abriter ce parking. Il faut dire que c’est le 5e parking du genre à s’implanter sur l’autoroute A7 et surtout le premier en Isère. Il s’agit d’une infrastructure offrant 114 places et qui va permettre aux nombreux co-voituriers de stationner gratuitement les 72 premières heures et en toute sécurité. Parmi les 114 places de stationnement, 3 sont destinés aux personnes à mobilité réduite.

D’autres infrastructures connexes

Pour faire de ce parking un espace fonctionnel et adapté aux attentes des utilisateurs, plusieurs autres infrastructures connexes ont été réalisées, un peu comme chez http://www.alyseparking.com/. On a, par exemple, un espace dépose-minute et un arrêt bus avec une raquette de détournement qui a été réalisé. Ce sont des infrastructures qui s’adressent particulièrement aux personnes qui utilisent l’autoroute A7. Du côté de la gratuité pour les 72 premières heures, il s’agit d’une volonté de la CCPR. Au-delà de ces 3 jours, le tarif de stationnement sera de 5 euros. Au-delà de 5 jours et par jour supplémentaire, le tarif va être de 10 euros. En cas d’absence de justificatif, le tarif peut monter jusqu’à 20 euros par jour.

Un parking adapté aux nouveaux modes de consommation

Dans un contexte économique assez tendu, de plus en plus de personnes optent pour le co-voiturage lors de leurs déplacements. Cette initiative s’inscrit alors dans le besoin de proposer au consommateur des alternatives certaines. Le département d’Isère se positionne alors comme le premier financier public du parking de co-voiturage de Chanas. Le montant des travaux : environ 847.000 euros.