Comment mieux gérer les crises d’adolescence ?

Comment mieux gérer les crises d’adolescence ?

Si pour certaines familles, la période de l’adolescence est reposante, elle est tumultueuse chez d’autres. Les parents ainsi que l’ado, vivent très mal une adolescence difficile. Beaucoup ne savent pas comment s’en sortir dans ce genre de situations. Voici quelques indices à surveiller, des actions à envisager pour mieux gérer les crises d’adolescence.

Connaître les signes d’une adolescence difficile

L’adolescence est une phase de transition de l’enfance à l’âge d’adulte où de nombreux changements s’opèrent dans la vie du principal concerné. C’est le moment pour un ou une adolescent (e) d’avoir ses premières relations amoureuses, ses premières menstruations (pour une fille), ses premiers examens scolaires et plein d’autres nouveautés auxquels il ou elle n’est pas encore habitué (e).

A lire aussi : Les cahiers de vacances, un cadeau enfant empoisonné ?

En cela, un adolescent difficile peut avoir plusieurs comportements susceptibles de vous mettre la puce à l’oreille. En effet, les signes d’une adolescence difficile sont bien divers. Certains sont communs aux filles comme aux garçons, tandis que d’autres diffèrent d’un genre à un autre. Les indices les plus fréquentes à identifier sont :

  • un mal être physique et psychologique (tatouage abusif sur le corps, anorexie et/ou boulimie, dépression, consommation de stupéfiants) ;
  • des troubles du comportement (agressivité envers les autres, anxiété, perte de concentration, le repli sur soi) ;
  • des problèmes d’ordre scolaire comme une régression des résultats scolaires, des absences régulières au cours, etc.

Pour entrer plus en détails, vous devez faire attention aux signes de dépression chez l’adolescent en détresse. L’enfant aura tendance à se retirer du monde, à ne plus participer à ses activités habituelles, ou encore fera preuve d’une automutilation verbale et physique envers lui-même.

A lire en complément : Les 4 destinations retraite préférées des français

Un adolescent en difficulté va commencer à avoir de mauvaises fréquentations qui l’entraîneront dans des endroits peu recommandables. Il ne se sentira plus à sa place avec sa famille et développera des attitudes hostiles envers des proches ou ses camarades.

mieux gérer les crises d’adolescence

Adopter certaines attitudes

En tant que parent ou proche d’un adolescent en crise, vous devez adopter certaines attitudes dès que vous remarquez l’un des signes cités plus haut. Il s’agit principalement d’éviter certains comportements et de procéder à une communication de compréhension.

En effet, lors d’une altercation avec l’adolescent en difficulté, il est important d’éviter d’avoir à tout prix le dernier mot à chaque fois. Les menaces auront tendance à le pousser à bout, les insultes l’inciteront à se brider et se replier sur lui-même, les ordres ou les conseils prodigués avec ironie n’auront aucun effet positif sur un jeune en souffrance.

En ce qui concerne la communication, vous devez donc faire preuve de bienveillance en priorisant l’écoute attentive de l’adolescent. Suite à cette séance de dialogue constructif, l’intéressé doit se sentir compris et impliqué dans la recherche de solutions.

Contacter un professionnel en médiation

Il peut arriver que les proches d’un adolescent en crise n’arrivent pas à gérer efficacement les conflits avec le concerné. Ce, malgré tous les efforts de communication fournis. Ils peuvent faire appel à un professionnel en médiation conflictuelle.

Le médiateur est une tierce personne formée pour régler à l’amiable les problèmes de communication afin de restaurer et d’apaiser les relations familiales. Il saura aider les deux parties concernées à passer outre les blocages psychologiques qui les empêchent d’avoir une communication saine et efficace pour mieux gérer les crises d’adolescence.